Saint-Josse va proposer la semaine des 4 jours à 130 ouvriers et employés communaux

Saint-Josse va proposer la semaine des 4 jours à 130 ouvriers et employés communaux

BRUXELLES La mesure va coûter 900.000 euros par an à la commune.

La commune avait annoncé sa volonté de faire passer une partie de son personnel en semaine des quatre jours. C’est désormais chose faite. Après plusieurs mois de négociations avec les avocats, la mesure inimitié en 2016 avec les organisations syndicales a été présentée hier en présence de des trois formations syndicales. Elle entrera en vigueur à partir du 1er janvier de l’année prochaine.

Concrètement, tout employé.e et/ou ouvrier.ère embauchée par la commune de Saint-Josse et âgé.e de 55 ans ou plus pourra faire une demande pour travailler quatre jours par semaine au lieu de cinq sans perte de salaire ni de pension. Seuls les jours de congé et chèques repas.

La mesure, budgétisée à hauteur de 900.000 euros par an, ne fait pas de distinction entre les fonctions. Elle concerne environ 130 personnes, majoritairement des ouvriers, soit 20% de l’ensemble du personnel communal. Les fonctionnaires dirigeants entrent également dans le cadre.

En contrepartie et dans le but « de maintenir un service au citoyen de qualité égale », le bourgmestre Emir Kir (PS) prévoir d’embaucher une bonne vingtaine d’équivalents temps plein. Pour Emir Kir, cette mesure « permet de répondre à notre politique mixte de solidarité entre les travailleurs et les demandeurs d’emploi, montre que le bien-être au travail est une priorité pour nous et offre la possibilité aux employés et ouvriers communaux de mieux concilier le travail et la vie de famille ».

Côté syndical, on est ravi. « Cela montre que des avancées sociales sont possibles », a commenté Xavier Goffin (CSC), la CGSLB a remercié la commune pour son initiative tandis que la représentante de la CGSP a affirmé être « fière de travailler dans cette administration ».

Saint-Josse-ten-Noode est la première à aller aussi loin dans ce domaine. Une autre initiative a été lancée à Anderlecht mais elle concerne les ouvriers de plus de soixante ans uniquement.

 

Publié par M. L. dans la Dernière Heure, le 05.11.2019

Bidwaya

ARTICLES SEMBLABLES

Lire aussi x