Interpellation de Monsieur Yves BASSAMBI concernant « le bilan des primes à la relance économique »

Interpellation de Monsieur Yves BASSAMBI concernant « le bilan des primes à la relance économique »

Monsieur l’Echevin,

En 2018, ce sont 32 commerçants tennoodois qui ont pu bénéficier de la prime communale de 2.000 euros octroyée par la commune s’ils avaient eu à subir un manque à gagner à cause de travaux de voirie perturbants.

Une décision votée au conseil communal de mars 2018 et qui se veut d’application pour les années suivantes. « La prime forfaitaire à la relance et au soutien économique se compose annuellement et par chantier lié à des travaux d’utilité publique d’un montant forfaitaire unique de 2.000 euros par bénéficiaire et par an ».

Le règlement communal précise encore que « la prime s’applique pour des travaux ayant nécessité la fermeture des voiries aux véhicules à moteur pendant plus de 60 jours ouvrables ». Une prime qui est d’ailleurs d’application tant pour les chantiers sur des voiries régionales que communales.

Permettez-moi dès lors de vous poser les questions suivantes:

  • Quel bilan tirez-vous des initiatives prises au cours de cette année 2019?
  • Quels sont les dossiers qui ont été traités cette année? Qui a été impacté et sur quelle zone précisément?


RÉPONSE —

Avant d’entrer dans les détails je souhaite rappeler que les primes à la relance économique s’inscrivent dans une série de mesures prises par le Collège en faveurs des indépendants, artisans, commerces de proximité et PME.

Parmi celles-ci je tiens à citer :

    • L’aide apportée aux travaux de rénovation des vitrines et devantures commerciales par l’octroi des primes afin d’augmenter l’attractivité des commerces. Entre 2015 et 2018, 36 devantures commerciales ont été rénovées ou parées de nouveaux atouts grâce à l’attribution de 51 primes pour un montant total de 73.000€.
    • En 2018, une nouvelle mesure concernant la suppression de 3 taxes portant sur certaines enseignes, étals et terrasses est entrée en vigueur. Comme vous pouvez le deviner, cette mesure a été accueillie avec grand enthousiasme par les commerçants et indépendants.
    • Le guichet primes a été créé en vue d’orienter et suivre de manière personnalisée chaque dossier. Ce qui simplifie énormément les démarches administratives pour les demandeurs.

Comme vous le savez, de nombreux travaux en voirie sont effectués dans le but d’améliorer le cadre de vie, le confort et la sécurité des habitants, et ce, aussi bien par la commune que par la Région. Ces travaux lorsqu’ils sont réalisés ont malheureusement parfois des conséquences négatives sur l’activité des commerçants. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire d’accorder une prime forfaitaire de relance à l’activité économique de 2.000€ pour remédier à ce désagrément. Tous commerçants, artisans et établissements Horeca ayant subis les conséquences des travaux d’utilité publique avec fermeture de rues durant plus de 60 jours ouvrables peuvent bénéficier de cette prime, indépendamment du fait que ces travaux aient été menés par la Commune ou par la Région.

La première année, les commerçants concernés par les chantiers de  Madou et de la Chaussée de Louvain ont introduit une demande et ont pu bénéficier de 64.000 euros au total.

L’année 2019, celle-ci donc, se clôture avec 26.000€ octroyés aux 13 commerçants demandeurs. Mais sachez déjà que la quinzaine de commerçants pénalisés par les travaux de 2019 sur la Chaussée de Louvain seront également dédommagés dès 2020.

Bidwaya

ARTICLES SEMBLABLES

Lire aussi x