Interpellation de Monsieur Yves Bassambi au Collège du Bourgmestre et des Échevins concernant « les opportunités en termes d’emploi de l’agrandissement de l’hôtel DoubleTree by Hilton Brussels City à Saint-Josse » au Conseil communal du 23 février 2022



La presse, récemment, nous informait que l’hôtel DoubleTree by Hilton Brussels City, situé Place Rogier, se doterait d’une annexe d’une superficie totale de 7.300 m² pour 35 millions d’euros.

En effet, avec cette extension conséquente, la nouvelle capacité d’accueil de l’hôtel passera de 354 à 505 chambres entièrement rénovées, devenant ainsi la plus grande capacité hôtelière de Belgique. De plus, une des singularités de cette extension est la construction d’une seconde Ballroom supérieure à 600 m² et de 4 salles de conférences supplémentaires en plus de la Ballroom et de ses 16 salles de réunions existantes.

En outre, dans la note de politique générale 2018-2024, le Collège s’est engagé à développer de nouveaux partenariats pour la formation et la mise à l’emploi des jeunes grâce à l’ancrage local des secteurs d’entreprise tels que l’Horeca, l’hôtellerie, les finances, l’immobilier, les assurances ainsi que les institutions européennes. L’activité touristique et événementielle constitue un enjeu majeur pour une commune, entre autres par son rôle de levier en termes d’économie et d’emploi, particulièrement dans l’Horeca.

Dès lors, je souhaiterais vous poser les questions suivantes:

– Pourriez-vous nous donner un compte-rendu détaillé de ce projet?
– Quel sera son impact sur la formation et la mise à l’emploi des jeunes de Saint-Josse?
– Pouvez-vous nous donner plus de précisions quant aux différents acteurs que vous avez invités autour de la table?

Je vous remercie d’ avance pour vos réponses.

 

 


Réponses

Je vais installer le cadre Madame la Présidente et je céderai la parole à notre Echevine de l’emploi pour tout l’accompagnement des demandeurs d’emploi et des gens qui vont être formés.

Au fait, on a la chance d’avoir la place, je dirais, la plus forte en matière d’hôtellerie de tout le pays. Aujourd’hui, nous allons passer à 500 places de, 500 chambres dans cet hôtel avec cette extension qui va finalement compléter la Place Rogier.

La Place Rogier, depuis 50 ans, a une dent creuse et c’est cette partie-là de la place qui n’a pas été construite. Grâce à un travail d’accompagnement réalisé par la Commune avec cet opérateur privé, nous avons réussi à les convaincre d’investir pour construire cette partie-là de l’Hôtel et ils sont venus avec un bureau d’études italien extraordinaire avec une intervention contemporaine sur le plan architectural qui va inscrire ce monument, enfin ce building sur la place qui va montrer que c’est une intervention contemporaine mais surtout qui va amener évidemment des investissements, de nouveau, il va y avoir de la construction, de l’ameublement et à la fin un Hôtel qui sera agrandi avec évidemment de nouveaux métiers, de nouveaux jobs qui vont être créés pour évidemment des demandeurs d’emploi. qui pourront travailler là-bas. Rappelons également qu’il y aura une nouvelle salle de conférence, vous nous avez rappelé aussi le rooftop donc le restaurant qui sera tout au-dessus. Alors ce projet, comme le projet qui vient s’installer dans l’ex-Sheraton comme le projet qui vient s’installer à la tour Régina participe de ce dynamisme de la Commune et de la Région.

Le nouveau Manhattan est en cours donc la commune a été probablement, l’une des communes les plus actives en matière d’accompagnement des grands projets immobiliers et je rappelle que le Manhattan qui est situé derrière le Sheraton est déjà terminé, nous avons là aussi un très bon accompagnement avec un travail vraiment, euh, je dirais en symbiose avec cet opérateur privé, et ici, avec cet opérateur, nous avons réussi aussi à s’accorder, en plus, je dirais d’ obtenir, je dirais les autorisations pour la création de cette extension, avoir l’accord avec la commune et la Mission Locale pour tout ce qui accompagnement des demandeurs d’emploi, des formations, de l’identification des profils, donc ça veut dire qu’ il y a un engagement de part et d’autre entre les opérateurs privés, la Commune et la Mission Locale, de faire en sorte que le chemin vers l’emploi qui existera demain, très bientôt là-bas, puisse être raccourci.

Ça veut dire clairement que dès demain, ma Collègue, Présidente de la Mission locale et Echevine de l’Emploi sera en réunion de travail, on a déjà bien avancé on a déjà bien avancé? Sur la définition des profils, des profils recherchés et tout ça va permettre évidemment de rapprocher, de rapprocher cette entreprise de la commune et de ses habitants.

L’argument qui a été décisif pour convaincre les investisseurs et en particulier les managers de cet Hôtel était le suivant: « Si vous engagez des gens que nous pouvons former qui vivent dans le quartier, ce seront des gens qui seront vos meilleurs ambassadeurs dans le quartier, dans la commune et le chemin pour aller travailler sera encore plus raccourci »… et ça a été très vite très bien perçu par le secteur hôtelier, les restaurants et donc c’est une bonne nouvelle et je voudrais remercier monsieur Bassambi d’être revenu sur cette question; on parle parfois des difficultés que nous avons mais nous avons aussi la chance d’avoir des grands opérateurs qui se sont aussi porteurs de richesses et qui peuvent nous aider à trouver des solutions par rapport aux demandeurs d’emploi.

Je cède maintenant la Parole à notre Echevine de l’Emploi pour tout le travail qui est en cours.


Dorah Ilunga

Merci monsieur le Bourgmestre,

Donc voilà, le paradoxe est toujours le même. D’un côté, le taux du chômage qui soit explose ou soit stagne mais reste élevé notamment à Saint-Josse surtout dans nos quartiers avec des publics assez fragilisés, de l’autre côté les employeurs qui cherchent des profils et qui des fois n’arrivent pas à trouver des profils soit au niveau de l’engagement soit au niveau de la durée, c’est-à-dire qu’il y a beaucoup de turn-over.

Alors, la commune se situe un peu entre ces deux problématiques pour pouvoir faire un peu le lien avec un partenariat privé-public et ce partenariat permet de mettre en place des plans d’action pour pouvoir poser alors tous ces liens entre ces demandeurs d’emploi et les employeurs en créant de l’emploi.

Alors, on a la chance comme le disait le Bourgmestre d’être une commune qui est bien située au niveau de l’hôtellerie puisque nous avons énormément d’hôtels donc ce plan d’action pourra servir non seulement à ce premier hôtel mais à toute la place et les hôtels aux alentours qui sont sur le territoire de la Commune toujours dans l’esprit d’aider nos habitants et de pouvoir répondre à la population qui ne trouve pas facilement du travail.

Alors, au niveau du projet en lui-même donc nous avons des partenaires, je viens de le dire, nous avons une position stratégique puisque vous savez que nous avons la Commune à droite, Actiris en face, Bruxelles formation n’est pas très loin, la Mission Locale, c’est un vrai pôle d’emploi qui nous permet de pouvoir mettre en place rapidement des partenariats, rapidement des projets.

Alors, euh, au niveau de l’anticipation, de ce projet, nous avions déjà parlé ici-même de CEO Event qui sera un des premiers axes dans ce projet pour pouvoir répondre aux attentes de ces employeurs qui sont dans l’Horeca . CEO Event que je rappelle qui est donc un projet qui permet de mettre autour de la table, ce véritable rôle de la Commune, des Employeurs, des Chercheurs d’emploi et des Organismes d’insertion.

De l’autre côté, nous avons également la Mission Locale donc la Mission Locale que vous connaissez déjà qui à ce stade-ci a remis de l’ordre dans toute la problématique que nous avons rencontrée dernièrement, nous suivons notre plan de trésorerie, nous renforçons les services qui doivent l’être et nous avons là maintenant, nous pouvons nous permettre de dire que nous sommes prêts et en ordre de marche pour pouvoir répondre à ce plan ambitieux.

Alors, nous avons aussi au niveau de la Mission Locale commencée, aussi tout un travail d’action sur le terrain pour pouvoir aller vers le public, on en parle régulièrement, ici-même, et permettre à ce public de rencontrer sur le terrain des acteurs de la Mission Locale, d’Actiris ou des autres membres de la MEF (Maison de l’Emploi et de la Formation) donc la MEF qui est composée des différents acteurs de l’insertion socioprofessionnelle sur la commune.

Je rappelle la Commune, le CPAS, l’ALE (Agence pour l’Emploi), la Mission locale, Tracé Brussel, Bruxelles Formation et Actiris. Donc, tous ces partenaires, nous avons la chance de les avoir et de rencontrer les travailleurs qu’au niveau de la MEF et donc ça c’était un peu pour parler des partenaires et des projets.

Alors , au niveau des attentes, donc de ce groupe hôtelier, il y a une charte qui est donc prévue entre la Commune et ce groupe. La Charte permet de reprendre un peu les attentes des deux côtés. Qu’est-ce que cet hôtel attend de nous et qu’est-ce que nous, nous pouvons apporter. Nous allons travailler dessus demain comme l’a dit le Bourgmestre. Essentiellement, il demande d’identifier des profils, d’accompagner ces profils et d’organiser éventuellement des moments ou des événements, des matchings entre les profils qu’il demande et les demandeurs d’emploi prêts pour entrer chez eux.

Alors à ce stade-ci, ils ont plusieurs types de profil: c’est, il y a des profils dans la maintenance, et tout ce qui est ingénierie, il y a des profils dans tout ce qui est personnel de cuisine (les commis de cuisine, les stewards, les chefs de partie et tout ça,..), on a aussi des personnels qu’ils demandent dans la réception et aussi dans tout ce qui est Food & Beverage. Food & Beverage, ce sont tous ceux qui s’occupent au niveau des barmans, des banquets, des petits déjeuners, des choses comme ça.

C’est très varié, les niveaux d’études sont variés, les types de profils sont variés et donc nous allons d’abord avoir, toute cette, à la base dans la mise en œuvre, tout ce travail de tri pour savoir quel est l’opérateur, quel est le partenaire qui prend en charge, quel type de public, quel type profil et à quel niveau du projet. Et ces projets sont sur une ligne que je peux appeler, ligne d’alphabet A à Z, c’est-à-dire que le public arrive A, en amont, et il sort en Z pour entrer directement dans le poste qui lui est réservé.

Alors, au départ de ce profil, pour résumer un peu, la personne « demandeur d’emploi » qui arrive, soit est directement prête pour entrer, entre directement dans le groupe hôtelier ou alors cette personne est accompagnée, demande un accompagnement supplémentaire.

Si cet accompagnement est bon, il peut rejoindre l’entreprise, sinon il y a encore toute une série d’accompagnements qui doivent être faits notamment si cette personne a des soucis autres que des soucis liés à l’emploi qui l’empêchent de pouvoir suivre correctement sa recherche d’emploi.

On peut résoudre ces problèmes là aussi et aussi des problèmes de formations. On peut avoir des publics qui ont des lacunes dans les langues, des lacunes dans certaines techniques hôtelières qui peuvent être , à ce moment-là, renforcées au niveau de la formation et ensuite mis à l’emploi.

Et à chacune des étapes de ce plan que nous allons élaborer de A à Z, il y aura des partenaires qui sont adaptés, qui ont l’expertise qu’il faut tant dans l’information tant dans l’accompagnement que dans la mise à l’emploi.

Et au niveau de la Mission Locale, nous avons déjà plusieurs services qui sont très aptes à pouvoir faire ce type de réponses aux entreprises, donc demain sera le moment clé où nous allons donc voir les demandes de l’ entreprise et ce que nous, au niveau de la Mission Locale, nous pouvons offrir.

Demain, nous avons aussi également une remise d’attestations, donc c’est pour vous dire qu’il y a toujours ce travail aussi en parallèle de formations au sein même de la Mission Locale. Nous n’attendons pas qu’il y ait des employeurs qui se présentent pour pouvoir organiser des formations, des projets comme le CEO Event ou encore travailler avec la MEF (Maison de l’Emploi et de la Formation) sur différents projets.

Au niveau de la Mission Locale également, nous avons des services que nous avons mobilisés, que nous avons renforcés, que nous avons encouragés qui sont vraiment prêts à pouvoir suivre ce plan donc demain est un jour intéressant, nous sommes contents de partager cela avec vous.

Je sais qu’il y a plusieurs conseillers communaux, ici, qui nous ont rappelé l’arrivée de ce Pool Hôtelier sur la Commune donc c’est vraiment une fierté pour moi et pour le Bourgmestre qui porte ce projet aussi avec moi et qu’il soutient de manière passionnée et nous espérons à obtenir les résultats escomptés, voilà.

Merci Madame l’Echevine, voilà. Je ne sais pas si quelqu’un d’autre souhaite intervenir ou monsieur Bassambi, non Parfait, j’ai été ébloui par les réponses. Houlà oui oui Madame Ilunga, c’était vraiment super et bien décrit, c’est génial en tout cas . Voilà je pense que si personne n’a plus rien à dire, on peut clôturer la séance avant de passer en séance huis-clos.